Comment commencer cet article ? Je me suis posé maintes fois la question.

En effet depuis que Vincent et d’autres m’ont demandé de faire un article Biographique et/ou Bibliographique sur Gérard Encausse alias PAPUS pour les 100 ans de sa mort, je me questionne…

J’aime beaucoup les écrits de Papus, j’ai la chance avec Esoshare de pouvoir trouver, scanner et partager les écrits des anciens dont Mr. Encausse…

Comment commencer et comment écrire un article sur Papus alors que déjà bon nombre de choses ont été dites…

Avant toutes choses je me permets de vous partager une citation :

« On pardonne à un auteur de s’être trompé dans ses jugements, s’il nous met en état de juger par nous-mêmes : le mérite de l’écrivain consiste moins à nous faire adopter ses idées qu’à éveiller les nôtres. »
(Charles de NUGENT)

Je ne vais pas faire une biographie, mais plutôt une Bibliographie de Papus que je vais tenter de détailler le plus possible.

Pour cette bibliographie nous avons utilisé :

  • L’oeuvre de Papus établie par Philippe Encausse (Deux versions différentes).
  • L’ouvrage Sciences occultes ou 25 années d’occultisme occidental : Papus, sa vie, son œuvre, par Philippe Encausse.
  • L’ouvrage Papus par Philippe Encausse.
  • Les Tables Générales des Matières de l’Initiation faites par Paul Sédir.
  • Les différents numéros des revues en question (Voile D’Isis, le Lotus Rouge, L’initiation, L’Union Occulte Française, etc.)
  • Manuel bibliographique des sciences psychiques ou occultes d’Albert Louis Caillet.
  • Catalogue des livres et manuscrits relatifs aux sciences occultes provenant de la bibliothèque de feu Stanislas de Gaïta, publié par Dorbon.
  • Les notices Bibliographie de la France. Livres : notices établies par la Bibliothèque nationale.
  • Des mois de recherches.

Nous commençons aujourd’hui par les années 1884 à 1889.

Tous les articles de presse que nous citons, nous les possédons.

1884

Publié cette année-là :

  • Hypothèses (1) publié par le libraire éditeur Alexandre Coccoz.

Dans la préface de celui-ci le jeune Gerard Encausse qui n’a alors que 19 ans nous dit :

« Qu’on ne se figure pas que, dans ce petit livre, j’ai voulu exposer des idées trop nouvelles ou trop originales. Mon but est bien simple ; après m’être demandé pourquoi les philosophes anciens étaient arrivés à un si haut point dans l’étude des sciences, j’ai voulu pratiquer leur système ; abandonner momentanément les livres et raisonner, le plus logiquement possible quelques-uns des phénomènes qui se présentent journellement à nous. »

1885

Il se trouve à la Bibliothèque Municipale de Lyon d’après l’inventaire du Fonds Papus, un manuscrit daté de 1885 :

  • L’Alchimie au XIXe siècle. Les Confidences d’un alchimiste.

    Dans l’ouvrage Papus, de Philippe Encausse et publié par Belfond en 1979, le titre est L’Alchimie au XIXe siècle. Les conversions alchimiques. Le titre Les Confidences d’un alchimiste que nous donnons ici provient de l’inventaire du Fonds Papus à la BM de Lyon.

1887

Il signe ses premiers articles dans la revue Le Lotus, Revue des Hautes études théosophiques tendant à favoriser le rapprochement entre l’Orient et l’Occident dit Le Lotus Rouge (2) par rapport à la couleur de sa couverture. Fondé par Félix « Krishna » Gaboriau, Papus y fera la rencontre d’Albert Faucheux alias F. Ch. Barlet ainsi que Stanislas de Guaita.

Dans le numéro de Mai 1887, il publie deux articles :

  • Autre aspect du diagramme symbolique dans celui-ci il donne son analyse d’un « Diagramme symbolique » de Franz Hartmann publié dans le numéro un du Lotus.
  • La Pierre philosophale prouvée par des faits

Dans le numéro de Juillet Août 1887, il publie :

  • Franc-maçons et Théosophes

Dans le numéro de Septembre 1887, se trouve une review de son ouvrage L’Occultisme contemporain par l’éditeur de la revue.

Dans le numéro d’Octobre 1887, il publie :

  • Le Sepher Jesirah

Dans le numéro de Novembre 1887, il publie :

  • De l’Alchimie
  • La Table d’Émeraude d’Hermès

Dans le numéro de Décembre 1887, se trouve une autre review de son ouvrage L’Occultisme contemporain par l’éditeur de la revue.

Publié cette année-là :

  • L’occultisme contemporain : Louis Lucas, Wronski, Éliphas Lévi, Saint-Yves d’Alveydre, Mme Blavatsky. (3)
  • Son article le Sepher Jesirah publié dans la revue Le Lotus Rouge fut publié par Arrault en 1887.
  • Traité élémentaire des sciences de l’occulte (4) dans sa première édition. En effet, sur la page Wikipédia il est écrit que cet ouvrage sort en 1888, Philippe Encausse dans son fascicule l’œuvre de PAPUS, nous dis que le Traité élémentaire des sciences de l’occulte fut publié en 1889 pour la première, deuxième et troisième Édition.

D’après trois extraits de journaux, l’ouvrage est sorti à la fin de l’année 1887, la semaine du 21 Novembre 1887 exactement.

Le journal Le Temps du 21 Novembre 1887 en page 3 (5), nous dit ceci :

Le journal La Petite République du 22 Novembre 1887 en page 4, nous dit ceci :

Le journal Le Constitutionnel du 12 Décembre 1887 en page 4, nous dit ceci :

« A la librairie Carré vient de paraître une brochure fort curieuse, le « Traité élémentaire de science occulte », par Papus. Ce livre produira certainement sensation dans un certain monde où les questions orientales sont de mode. Papus établit entre la science moderne et la science antique ou ésotérique un parallèle qui n’est pas au désavantage de cette dernière. »

Nous pensons donc qu’il nous est possible d’affirmer que la première édition de cet ouvrage paru en 1887 et non en 1888 ou 1889.

Il est cité dans des articles de journaux :

  • Dans le journal La France du 15 Août 1887, on découvre pour la première fois le nom de Papus dans la presse française. Il apparaît dans un extrait d’un roman de Charles CHINCHOLLE intitulé La Grande Prêtresse.
  • Dans le journal Paris du 03 Novembre 1887, une annonce pour la sortie d’un ouvrage de Papus intitulé L’étudiant en occultisme. A nôtre connaissance ce livre ne fut jamais publié.

1888

Plusieurs choses cette année-là, fondation de sa revue L’Initiation, plusieurs publications et articles…

Tout d’abord dans le Lotus Rouge :

Dans le numéro de Janvier 1888, se trouve une review de son ouvrage Traité élémentaire de science occulte par F. Ch. BARLET.

Dans le numéro de Février 1888, il publie :

  • Symboles de la Franc-maçonnerie – La légende d’Hiram
  • Review de l’ouvrage Les Mystères de l’Horoscope d’Ely Star

Dans le numéro de Mars 1888, il publie :

  • Review de l’ouvrage Les Mystères de la Science de Louis Figuier

Dans le numéro de Mai 1888, il publie :

  • Fabre d’Olivet et Saint-Yves d’Alveydre

Dans le numéro de Juillet 1888, se trouve plusieurs choses le concernant :

  • Divers (relatif à l’affaire Papus et le « Bulletin de l’Isis ») par l’Éditeur
  • Lettre à Papus par Archibald Keightley
  • Lettre à Gaboriau par Papus
  • Petit bulletin théosophique (Succession de Dramard et affaire Papus) par l’Editeur

Dans le numéro d’Octobre et Novembre 1888, se trouve l’annonce du lancement de la revue l’Initiation par Papus avec George MONTIERE en rédacteur, Charles BARLET et Julien LEJAY en secrétaires de rédaction.

Il fonde en Octobre 1888 la revue L’Initiation.

Dans le numéro d’Octobre 1888 on y trouve signé de son nom :

  • Le symbolisme dans la franc-maçonnerie

Dans le numéro de Novembre 1888 on y trouve signé de son nom :

  • Les traditions secrètes des bohémiens

Dans le numéro de Décembre 1888 on y trouve signé de son nom :

  • Petit Bulletin Magnétique – Zamora

On trouve également dans ce numéro, un texte de Fabre des Essart intitulé Le Sphinx, dédié A Papus.

Publié cette année-là :

  • Les Disciples de la science occulte : Fabre d’Olivet et Saint-Yves d’Alveydre (6) chez Georges Carré, qui est probablement son article de Mai 1888 pour la revue Le Lotus.
  • Le Sepher Jesirah publié à la base dans la revue Le Lotus puis en 1887 chez Arrault et réédité en 1888 chez Georges Carré.
  • Mémento des principales découvertes anatomiques, publié anonymement par George Carré. Cet ouvrage est cité dans la Bibliographie des œuvres de Papus faites par Philippe Encausse.
  • Deuxième édition de son ouvrage Traité élémentaire de science occulte publié par Georges Carré.
  • Fondation de sa revue L’Initiation.

Il est cité dans des articles de journaux :

  • Dans le journal Paris du 14 Janvier 1888, un article de Georges MONTORGUEIL intitulé Les Mages Editeurs.
  • Dans le journal Paris du 28 Février 1888, une annonce pour la sortie du onzième numéro de la revue Le Lotus Rouge.
  • Dans le journal Le XIXe Siècle du 28 Février 1888, on annonce :
    « La Société Magnétique de France, dont le siège est au Journal du Magnétisme, 5, boulevard du Temple, à Paris, vient de se constituer. Nous remarquons au nombre des sociétaires les docteurs Ochorowicz, H. Vigouroux, Moricourt, Reignier, Luce, Deniau à Paris ; Liébault, Fontan, Peronnet, Alliot, Bonnefoy, Cornilleau, David, Dupouy, Mora, Ripault, Anfossi, Babbitt, Bourrada, de Bas, Letoquart, etc., etc., correspondants ; – les savants ou littérateurs W. Crookes, Eug. Nus, Yung, de Bonnemére, Delboeuf, Peladan, E. Yung, Santon Moses, Durville, Papus, Fauvety, Mme Blavatsky, etc., etc.
  • Dans le journal Paris du 22 Mars 1888 un article de Caribert intitulé Mage et Socialiste.
  • Dans le journal Le Progrès de la Côte-d’Or du 25 Novembre 1888, on annonce la sortie de l’Initiation.
  • Dans le journal Le Gaulois du 29 Novembre 1888 un article de Tout-Paris intitulé Faire de l’Or.

1889

Pour L’Initiation :

Dans le numéro de Janvier 1889 on y trouve signé de son nom :

  • La pierre philosophale (8)

Dans le numéro de Février 1889 on y trouve signé de son nom :

  • Déclaration à nos lecteurs et à nos abonnés signé par F.-Ch. Barlet, Stanislas de Guaita, G. Montiere et Papus

Dans le numéro de Mars 1889 on y trouve signé de son nom :

  • Qu’est-ce qu’un initié ?

Dans le numéro d’Avril 1889 on y trouve signé de son nom :

  • Les Sociétés d’Initiation en 1889

Dans le numéro de Mai 1889 on y trouve signé de son nom :

  • Revue Théosophique
  • Un Docteur És-Sciences Occultes

Dans le numéro de Juin 1889 on y trouve signé de son nom :

  • La Kabbale
  • Bibliographie

Jules Doinel dans ce numéro dédie son texte Nirvana « A Papus ».

Dans le numéro de Juillet 1889, un texte Lucien Mauchel, intitulé L’Initiation est dédié A Papus.
Toujours dans le numéro de Juillet 1889, on peut lire une lettre d’Adolphe Franck adressée à Papus.

Dans le numéro d’Août 1889 on y trouve signé de son nom :

  • Les grands initiés (de Ed. Schuré)
  • L’Orient à l’Exposition Universelle
  • Le Lucifer n’est pas content

On apprend également dans ce numéro que le Bulletin maçonnique de la Grande loge symbolique écossaise a reproduit in extenso l’article de Papus sur le Symbolisme dans la Franc-Maçonnerie.

Dans le numéro de Septembre 1889 on y trouve signé de son nom :

  • L’Orient à l’Exposition Universelle – Le Temple Bouddique de Paris
  • Bibliographie

Dans le numéro d’Octobre 1889 on y trouve signé de son nom :

  • Le Congrès Spiritualiste
  • Le Lotus, dans ce court article, il déplore la disparition de la revue Le Lotus, il y signale également que c’est là qu’il a rencontré F.-Ch. Barlet et Stanislas de Guaita. Il finit son article par :

« … Amis et ennemis, puissions-nous ne jamais oublier la seule devise vraiment théosophique :
Il n’y a pas de Religion plus élevée que la vérité.
Voilà ma réponse aux attaques passées, présentes et futures dont ma pauvre personnalité peut être l’objet. »

On apprend aussi dans ce numéro qu’il était Secrétaire général de la Bibliothèque International des Œuvres des Femmes, dont la directrice et fondatrice était A. de Wolska et la présidente d’honneur Sa Majesté la Reine de Roumanie.

Dans le numéro de Novembre 1889 on y trouve signé de son nom :

  • Arbitraire ou arbitral

On apprend aussi dans ce numéro que Papus « vient de recevoir de l’Union française de la Jeunesse où il est professeur, une médaille d’argent. Il était déjà titulaire d’une médaille de bronze depuis deux ans. »

Dans le numéro de Décembre 1889 on y trouve signé de son nom :

  • Étude Bibliographique
  • Lettre au Président de la Société d’Etudes Philosophiques

Dans le journal L’écho de Paris, à partir du numéro du 08 Décembre 1889 jusqu’au 31 Décembre 1889, puis du 01 Janvier 1890 au 09 Mars 1890, il publia Les Horoscopes (prime gratuite à nos abonnés) dans cette annonce, le journal offrait :

« Aux nouveaux abonnés, de six mois ou d’un an, et à tous ceux de nos abonnés anciens qui, dès à présent, renouvelleront leur abonnement, pour six mois ou un an, nous offrons une prime gratuite, absolument extraordinaire : l’avenir ! Il suffira d’envoyer sous enveloppe épaisse et bien fermée, à M. Papus (Echo de Paris, 16, rue du Croissant), quelques lignes relatant leurs noms, prénoms, lieu et date de naissance avec l’heure très précise s’il se peut, et quelques phrases écrites par eux, peu récemment s’il est possible, pour qu’ils reçoivent, chez eux, franco, et dans le plus bref délai, leur horoscope, c’est à dire le tableau de tous les événements de leur vie passée et future, tiré d’après les plus antiques et les plus incontestables lois de la science astrologique : à l’horoscope seront joints des renseignements intimes sur le caractère, les habitudes et les mœurs des consultants. »

Dans le journal Le Figaro du 10 Septembre 1889, il signe de son pseudo PAPUS un article sur L’office Bouddhiste a l’exposition.

Dans la revue Le Lotus Bleu :

Dans le numéro 01, page 23 :

  • Le sens du cachet de la Société Théosophique

Dans le numéro 05, page 13 :

  • Les Sept principes de l’homme au point de vue scientifique

Publié cette année-là :

  • Les écoles homéopathiques à Paris.
  • Les doctrines théosophiques, les Sept Principes de l’Homme au point de vue scientifique (9) à Paris, Conférence de la  » Société Théosophique Hermès ».
  • Clef Absolue des sciences occultes – le Tarot des Bohémiens, le plus ancien du monde libre (10), publié par Georges Carré.
  • La Trousse médicale de diagnostic et d’urgence, par le Dr Encausse.
  • La Pierre philosophale, preuves irréfutables de son existence (11), publié par Georges Carré.
  • Traité élémentaire de science occulte, Troisième Édition, publié par Georges Carré.

Il est cité dans des articles de journaux :

  • Dans le journal La République Française du 05 Janvier 1889, un article de Paul Ginisty intitulé De Paris à Paris, la sorcellerie à Paris en 1889.
  • Dans le journal La Lanterne du 14 Février 1889, on apprend que Pierre Valin fit une conférence dans la salle Octobre au 46 rue de la Montagne-Ste-Genevieve, sur le sujet des « Décadents, leur passé et leur avenir ; MM. Peladan, Verlaine, Baju, Papus ».
  • Dans le journal La France du 24 Février 1889, un article d’Henry Girard intitulé Paris Religieux.
  • Dans le journal Le Figaro du 17 Juin 1889, on apprend qu’il participa à un concert matinée, donné au profit de la Bibliothèque des femmes, qui eu lieu dans les salons de la princesse Gortchacov. Il y avait également à cette soirée, Sarah Bernhardt, Marie Laurent, Papus, M. Marsick, M. Loys, princesse Ouroussow et enfin Mlle de Wolska.
  • Dans le journal La Justice du 09 Août 1889, on annonce la sortie de son ouvrage Le Tarot des Bohémiens.
  • Dans le journal L’Intransigeant du 16 Août 1889, une annonce pour la sortie de son ouvrage le Tarot des Bohémiens.
  • Dans le journal La Cocarde du 20 Août 1889, une annonce pour la sortie de son ouvrage le Tarot des Bohémiens.
  • Dans le journal Le XIXe siècle du 20 Août 1889, une annonce pour la sortie de son ouvrage le Tarot des Bohémiens.
  • Dans le journal La Presse du 24 Août 1889, une annonce pour la sortie de son ouvrage le Tarot des Bohémiens.
  • Dans le journal La Presse du 24 Août 1889, une annonce pour la sortie de son ouvrage le Tarot des Bohémiens.
  • Dans le journal Le Siècle du 25 Août 1889, un article d’Emile MICHELET intitulé Chronique – Le congrès des mages.
  • Dans le journal Le Gaulois du 16 Septembre 1889, un article de Louis LAMBERT intitulé Le Congrès des Spirites.
  • Dans le journal L’Univers du 23 Septembre 1889, un article d’Auguste ROUSSEL intitulé Congrès spirite et spiritualiste international.
  • Dans le journal Gil Blas du 11 Octobre 1889, un article de Paul GINISTY intitulé causerie littéraire – Le tarot des Bohémiens
  • Dans le journal Le National du 22 Octobre 1889, un article de John GRAND-CARTRET, sur les Théosophes et spirites ainsi que sur l’ouvrage le Tarot des Bohémiens de Papus.
  • Dans le journal L’Éclair du 15 Novembre 1889, une interview de Papus sur la découverte du Dr. Butschli d’Heidelberg, sur la création de la matière vivante.
  • Dans la revue L’Aurore, Lady Caithness, dans un article bibliographique parle longuement du Tarot des Bohémiens de Papus.
  • Dans la revue Bibliothèque universelle et Revue suisse de 1889, on peut lire page 221, une chronique de l’ouvrage Traité élémentaire de science occulte, par A. G.

Il participa à une réunion le Lundi 17 Juin 1889, chez M. Allar, les gens présent ont décidé à l’unanimité la création pour le mois d’Octobre 1889 d’un « Congrès Magnétique International sur l’étude des applications du magnétisme humain au soulagement et à la guérison des malades. » Était présent à cette réunion chez M. Allar :

« MM. les docteurs Puel, Huguet du Vars, Gérard, Chazarain, l’abbé de Meissas, de Rochas, Fabart, comte de Constantin, Montin, Burg, Bué, Bonvery, Reybaud, Papus, Durville, Auffinger, Julien Lejey, Chamuel, Fabius de Champville, le comte du Mas, Oswald Wirth, Larsen de Castano, Angerville, Guyonnet du Pérat, Conard, Reveilhac, Milo de Meyer, Schmoll, Allar, Le Cocq, Puveillac, Millien, Etc., etc. »

Il signe aussi cette année-là, la Préface de l’ouvrage A Brûler de Jules Lermina.

Il fut membre de la Commission exécutive du Congrès Spirite et Spiritualiste International, qui se tenu les 09, 10, 11, 12, 13, 14, 15, et 16 Septembre à Paris. Les autres membres de la commission étaient : le Dr. Chazarain, Arnould, Caminade, Gabriel Delanne, C. Chaigneau, Baissac, Warchawsky, Smyth et H. Lacroix.

Il donna une conférence :

  • Dans les salons de la Société l’Union du Commerce, au 17, boulevard Sébastopol, le 06 Février 1889. Elle avait comme thème l’Hypnotisme. Il est indiqué dans l’invitation « Les Dames sont admises ».
  • Dans les Salons de la Bibliothèque internationale des œuvres féminines le 21 février 1889, il rend compte du nouveau livre de Jules Lermina, la Magie Pratique, il résume les principales matières contenues dans ce livre et donne lecture de plusieurs passages très intéressants.
  • Dans les Salons de la Bibliothèque internationale des œuvres féminines le 28 février 1889, il résume avec sa clarté habituelle les enseignements de la kabbale ; il termine sa conférence par quelques mots d’histoire des kabbalistes modernes.
  • Dans la salle des Capucines le 24 mars 1889, sur le Bouddhisme.
  • Dans les salons de la Société l’Union du Commerce le 10 décembre 1889, sur Que devient-on après la mort ? Il est indiqué dans l’invitation « Les Dames sont admises ».
  • Le 18 décembre 1889, sur L’utilité de la science occulte et son importance pour les savants, les littérateurs et les artistes.

(1) Disponible ici : https://mega.nz/#!BoQm0Sza!MUU6dCPpMr-SF6A_hM7mECDP2ZJtkKJO969N6OJvzew Lien mis à disposition par Esoshare.

(2) Esoshare dont je suis le fondateur, possède tous les numéros de la revue, nous avons déjà numérisé quelques numéros, les autres suivrons…

(3) Disponible ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k649448

(4) Disponible ici dans sa Cinquiéme Edition : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65422t

(5) Disponible ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k231591d/f3

(6) Disponible ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8532492

(7) Alcide Morin dont nous avons fait une présentation dans le numéro un de la Revue du G.I.R.E.

(8) Il serait intéressant de comparer cet article avec celui paru en Mai 1887 dans la revue Le Lotus Rouge, ainsi qu’avec son ouvrage la Pierre philosophale, preuves irréfutables de son existence

(9) Disponible ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8584500.r

(10) Disponible ici : https://archive.org/details/clefabsoluedelas00papuuoft

(11) En effet, cette petite brochure est indiqué – dans l’ouvrage Papus publié par Philippe Encausse chez l’éditeur Belfond en 1979, ainsi que dans l’ouvrage Sciences Occultes ou 25 années d’occultisme occidental de Philippe Encausse chez l’éditeur Ocia en 1949 – comme étant publiée en 1889, sauf que d’après L’Initiation, Volume 1, Année 01, Numéro 02 de Novembre 1888, la brochure est annoncée comme ceci :
« Vient de paraître chez Georges Carré
La Pierre Philosophale, preuve irréfutables de son existence
par PAPUS
Petite brochure in.-8, avec planche hors texte. Franco. 1 fr. »
Nous pensons donc que celle-ci fut publié en 1888, ce qui est étonnant tout de même dans le sens ou sur la brochure que nous possédons, nous pouvons voir l’année 1889 comme date de publication…

Publicités